Ça s’est passé demain

C’est un livre écrit par Jacques Asklund. La couverture est faite par Vincent Dutrait.

Le livre est un roman. L’épaisseur est de taille moyenne. Les écritures du livre sont petites. Les pages sont bien faites. Il n’est pas illustré. L’écriture est en noir dans une police de caractères à jambage. On dirait que le livre a été fait lentement. Il n’y a pas de mots explicatifs. Il est facile à lire pour des grands mais difficile pour des petits parce qu’il y a 151 pages.

 

C’est l’histoire de Maxime, un garçon de 14 ans, qui peut changer le futur avec un ordinateur .Il reçoit un jour un mail qui l’informe d’un crime. Il se dit qu’il doit y croire … Il va à l’école et il ne voit pas son copain Ludovic. Alex, son autre copain, l’informe que Ludovic est…mort, bousculé par une voiture alors qu’il traversait la route. Mais les feux de circulation étaient verts. Rentrés de l’école, Maxime va sur son ordinateur pour régler le futur. La mort de Ludovic lui fait penser qu’il va peut-être y avoir un crime. Pour arrêter le meurtre il doit trouver le coupable.

 

 

Je n’ai pas aimé ce livre parce qu’il est ennuyeux .Il était très triste. Le style de l’auteur est trop simple, il n’y avait pas de détails. Il y avait quand même un peu de suspense. C’était lent, trop lent ! Mais, en même temps, il y avait de la  précision et du mystère .Je le conseillerais à des enfants de 12 ans .Il serait peut-être intéressant pour eux.

 

Paru chez Rageot dans la collection « heure noire »

 

Une critique de Jules ( CM1, année 2015/2016).